L’arbre des saisons

En plein découverte de l’automne, avec ses feuilles qui tombent, ses arbres qui changent de couleur, ma Grande Louloute se pose – ou plutôt ME pose – beaucoup de questions. J’ai donc trouvé une petite activité pour apprendre et comprendre les saisons. En fait, nous avons commencé l’activité par la lecture de quelques pages d’un petit livre : La naturevolume de « La Petite encyclopédie », dans la série « Mes premières Découvertes » chez Gallimard Jeunesse, dédiée aux enfants de 2 à 5 ans. Les premières pages sont consacrées aux saisons et explique les caractéristiques de chacune. En observant les illustrations, ma Grande Louloute a décidé toute seule quelles couleurs utiliser pour peindre chaque côté de l’arbre.

arbre saisons - printempsarbre saisons - étéarbre saisons - automnearbre saisons - hiver

  • Matériel
  1. Papier cartonné blanc
  2. Peinture
  • Outils
  1. Ciseaux
  2. Colle
  3. Pinceaux ronds et larges
  • Montage

1- Découper 4 arbres identiques et symétriques dans les cartons

2- Peindre chaque arbre en tamponnant avec le pinceau, à la manière des impressionnistes. Le tronc gardera la même couleur alors qu’on fera attention à varier les couleurs pour chaque saison. Le sol au pied de l’arbre prendra les même teintes que le feuillage :

♦ rouge et orange pour l’automne,

♦ blanc et bleu très pâle pour l’hiver,

♦ vert pâle et rose pour le printemps et

♦ vert foncé pour l’été. On peut ajouter des gommettes rouges rondes ou peindre des ronds rouges pour représenter les pommes.

3- Coller le dos des arbres :

♦ l’automne avec sous sa moitié droite l’hiver et sous sa moitié gauche l’été,

♦ l’hiver avec sous sa moitié droite le printemps et sous sa moitié gauche l’automne,

♦ le printemps avec sous sa moitié droite l’été et sous sa moitié gauche l’hiver,

♦ l’été avec sous sa moitié droite l’automne et sous sa moitié gauche le printemps.

  • Petits plus

Une méthode plus traditionnelle consiste à découper 2 arbres, les cranter (un du bas jusqu’au centre et l’autre du haut jusqu’au centre) et les emboîter l’un dans l’autre. Nous avons essayé cette technique, mais avec la peinture, le carton devient humide, gondole et tient moins bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connecté